jeudi 14 décembre 2017

Des livres de science pour noël ! Avec un concours :)

C'était censé être mon petit billet de fin d'été, genre rentrée littéraire scientifique sur Sweet Random Science, mais apparemment je suis capable de laisser passer une saison entière sans toucher à mon blog. Merci Noé. Bref. Voici enfin ma petite critique de mes lectures estivales, avec quelques livres de science "grand public" à remporter (voir concours à la fin). Je vous les mets dans l'ordre de préférence, comme ça pas besoin de tout lire si vous êtes pressés :) Je commence avec les premiers ex-æquo : Insoluble mas vrai de David Louapre, et La science à contre-pied du collectif Café des sciences.

#1 - Insoluble mais vrai 

On ne présente plus David Louapre, blogueur et vidéaste qui, avec son blog Science Étonnante et sa chaîne vidéo éponyme, se pose comme le Largo Winch de la vulgarisation scientifique francophone. D'ailleurs, sur la couv, il pose sobrement en col roulé noir cependant qu'il retire subrepticement un morceau de tartiflette de sa joue gauche. Mais ne nous arrêtons pas sur ce cliché, ni sur le comprimé effervescent en arrière-plan, car le bouquin est loin de coller des migraines.

Avec son style limpide et précis, David évoque ces mystères que la science n'a pas réussi à percer, ces énigmes cosmiques aussi insolubles qu'un alka-seltzer en plastique : le lego de l'univers est-il complet ? Pourquoi dort-on (ça je sais : parce qu'on est fatigué) ? Comment déménager un canapé ? La supraconductivité, c'est pour quand ? Comment les protéines trouvent-elles leurs formes ? D'où vient le basque ? Que s'est-il passé avant le Big Bang ? Pourquoi vieillit-on ? L'auteur aborde des sujets extrêmement variés, avec une intelligence et un savoir-faire irréprochable. Comme disait Boileau :

Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Comme sur son blog, les illustrations trouvent naturellement leur place. La diversité des thèmes et l'effort de vulgarisation en fait un livre à laisser entre toutes les mains. Les férus de science, les spécialistes ou les blogueurs scientifiques y trouveront aussi leur compte : il y a forcément dans ce livre quelque-chose que vous ne saviez pas ! Une réussite, bien joué David. Ah et vous pouvez remporter ce livre, voir à la fin du billet :)

#1 Ex-æquo - La science à contre-pied

La science à contre-pied est un pari osé mais réussi : confier à une ribambelle de vulgarisateurs - certes talentueux - la rédaction d'un bouquin de science grand-public. Osé, parce que concilier autant d'envies, de personnalités et de thèmes dans un seul ouvrage est la gageure (comment se prononce ce mot ?) d'un fou (El Brasero pour ne pas le nommer). Réussi, parce que ce recueil est un condensé ce qui se fait de mieux dans le monde de la vulgarisation scientifique francophone, alors que cela aurait pu être une cacophonie sans nom.

Comme Insoluble mais vrai, La science à contre-pied aborde une multitude de sujets, traités avec des angles et des styles différents, mais toujours avec intelligence et humour. En snob que je suis, je m'attendais à ne pas apprendre grand-chose, mais j'ai dû revoir mes prétentions à la baisse. Mission réussie donc.

Et vous aurez de quoi faire : plus de 300 pages au fil desquelles les nombreux auteurs, que je ne citerai pas individuellement pour éviter l'effet généalogie biblique, nous parlent du côté surprenant, inattendu et parfois contre-intuitif de la science : parfait pour vos anecdotes de repas de fêtes. Saviez-vous par exemple que le pangolin se déplaçait principalement debout sur ses pattes arrière ? Que fermer une route peut réduire les embouteillages ? Que les écureuils sont des tueurs d'enfants ? Que la musique métal avait un effet calmant ? Ou que les cellules d'un fœtus colonisent le cerveau de la mère ? Que vous grandissiez chaque nuit d'un ou deux centimètres avant de vous tasser le lendemain ? En tout, une trentaine de sujets, qui explorent quasiment tous les domaines de la science.

Les chapitres sont tous illustrés, avec brio et humour, notamment par les membres du collectif Strip-Science. Vous trouverez même un B.D signée Alain Bénéteau. Certains chapitres comportent un petit bonus : un QR code vous permettra d'accéder à une vidéo sur YouTube, histoire d'approfondir le sujet.

A titre perso, je trouve que le livre souffre de deux défauts, l'un majeur, l'autre mineur : premièrement, je n'y figure pas. Merci les gars. Deuxièmement, je ne suis pas fan de la couverture. J'avais pourtant proposé une photo de moi en train d'escalader un ficus géant en claquettes Bob l'éponge. Ils ont préféré une otarie en col roulé noir. Il y a certains choix éditoriaux que je ne comprends pas.

2 Charlie au labo

Un très bon cru aussi ! Ce livre particulièrement plaisant regroupe des chroniques scientifiques signées Antonio Fischetti, initialement publiées dans Charlie Hebdo. Le gros plus : le style de l'auteur, qui écrit mieux que heu.. comment dire ça sans froisser personne ? Je sais, je surestime la portée de mon billet. Bref il écrit très bien. Chaque chronique est illustrée par Loïc Faujour, dans le pur style Charlie Hebdo, donc forcément, attendez-vous à voir un ou deux zboubs par-ci par-là.

Côté thématiques, comme pour les deux titres précédents, vous ne serez pas déçus : 80 chroniques de 4 à 6 pages (3 stations de métro environ en unités parisiennes) réparties en huit rubriques vous feront réfléchir, rire ou pleurer, selon que vous soyez un bonobo impuissant ou un premier ministre misérable. Le spectre des thèmes abordés est si large qu'il me serait presque plus simple de vous dire de quoi le livre ne parle pas : les sticks à lèvre croates, Bibi Fricotin et les sous-vêtements en peau de phoque.


Drôles et incisives comme Fernandel, les chroniques n'en sont pas moins sérieuses sur le fond : elles posent des questions (éthiques, sociétales, politiques), suscitent des débats ou bousculent les idées reçues. Tordant le cou à des vieilles croyances ou désamorçant les sujets explosifs, Antonio Fischetti propose aussi de croustillantes anecdotes. On peut citer celle de Francine Néago par exemple : présentée comme une primatologie de renommée mondiale, forcé de rentrer d'Indonésie pour cause de suspension de sa pension vieillesse, elle aurait fini au SAMU social. Presque tous les médias ont partagé l'histoire, avant qu'on ne se rende compte que cette vieille dame n'avait jamais rien fait, si ce n'est tâté le flanc d'un orang-outan à la foire agricole de Bornéo*. Après cela, rares sont ceux qui ont eu le courage de publier un rectificatif.

Ailleurs, il s’intéresse à un épineux problème : "que faire des restes des kamikazes ?", évoque la "médecine sexuée" ou provoque un peu avec une chronique baptisée : "lécher tue". Mais lécher quoi ? Un fil(s) dénudé ? Une barre de métro ? Vous le saurez en lisant la suite des palpitantes aventures de Tony Fish au pays scientifiques. Dire que j'ai utilisé son bouquin en T.D d'acoustique.

* L'histoire est en réalité plus compliquée, il s'agissait a priori de plusieurs orangs-outans, dont un prénommé Kevin. 

3 E=mc²

Un petit livre, par rapport aux précédents, qui, on s'en doute un tout petit peu, présente aux néophytes la plus célèbre équation de l'univers connu. Cette petite formule, presque trop simple, contient pourtant une révolution scientifique et philosophique : elle a permis de comprendre l'univers autrement, a fait basculer la physique dans une nouvelle ère et révélé au monde le pouvoir de l'énergie atomique. Christophe Galfard, physicien théorique, revient sur la genèse de l'équation et explique comment elle a changé notre monde à tout jamais.

Le livre est clair et bien conçu : on progresse, d'étape en étape, jusqu'à l'aboutissement de décennies de réflexion sur la nature du temps et de la matière. Aucune équation, si ce n'est celle du titre : Christophe Galfard reprend la recette de son illustre mentor Stephen Hawking. Agréable et relativement court (une ou deux heures de lecture), le livre est très abordable, contrairement à ce que laissent entendre certaines critiques. Les premières pages sont même simplistes, des phrases minimalistes qui semblent vouloir apprivoiser le lecteur. Cela fonctionne bien : mis en confiance, on lit la suite sans être intimidé. La seule difficulté, mais c'est la même avec tous les ouvrages traitant de la théorie de la relativité, c'est de trouver suffisamment de souplesse dans notre cerveau pour admettre ces réalités complètement contre-intuitives : le temps peut s'écouler plus ou moins vite et les objets peuvent rétrécir selon que vous voyagiez plus ou moins vite.

Si vous êtes curieux, et que vous vous êtes toujours demandé ce que ces quelques lettres signifiaient sans avoir eu le courage de vous lancer, ce livre est fait pour vous. En plus la couverture brille. En revanche, si vous êtes déjà familiers avec le concept, vous n'apprendrez pas grand-chose, et vous préférerez probablement un livre un peu plus costaud.

Da concours

Concours Insoluble mais vrai : il vous suffit de m'indiquer votre participation ici en commentaire, sur ma page Facebook, ou encore sur Twitter (@SweetRScience).

Concours Cadeau de Noël un tout petit peu en retard : partagez ce billet comme bon vous semble et indiquez-moi quel livre vous aimeriez recevoir, en commentaire, sur ma page Facebook, ou encore sur Twitter (@SweetRScience).

Je tirerai au sort un nom pour chaque concours le 22/12/2017, contacterai les gagnant(e)s et enverrai les livres dans la foulée. Je ne garantis donc pas qu'ils vous parviennent pour noël. Good luck !

lundi 28 août 2017

Blagues scientifiques #7

C'est la rentrée ! Et bientôt, de vos rêves d'été, ne subsistera qu'un tas de feuilles mortes dans lequel, rageur, vous donnerez du pied, cependant que le doux parfum du jasmin et des figuiers sera chassé par les relents acres des trousses neuves et des intercalaires plastifiés. Pour vous soutenir dans cette étape difficile, j'ai réuni une nouvelle méga-collection de blagues scientifiques & geek qui vous fera gentiment pouffer derrière vos bagues et vos lunettes à triple foyer. Et quelle joie plus intense que celle de rire avec satisfaction à un calembour inintelligible au commun des mortels ? Je vous rassure ; il y a aussi des gifs de chat. Et si vous vous faites tabasser à la récré parce que vous avez ri à une blague de maths, je vous offre un hand-spinner Bob l’éponge ! Il me reste à vous souhaiter une bonne rentrée ! Et pour subir ces blagounettes de façon intempestive et quasi-quotidienne, suivez-moi sur Facebook, Twitter ou encore M6.